Seniors : la longévité est dans l’assiette

Après 55 ans, l’essentiel est de conserver sa masse musculaire et osseuse.

Nos hormones en berne limitent leur synthèse et notre corps valorise moins bien les nutriments pour les fabriquer.