Quand le sucre se cache dans les boissons

Limonades, sodas, jus de fruits... en été, le besoin de se désaltérer nous pousse parfois à consommer des boissons sucrées.

Elles contiennent pourtant des sucres (glucides simples), dont les quantités ne sont pas toujours visibles.

Préférez l’eau aux boissons sucrées

Si le sucre est une source d’énergie essentielle aux muscles et au cerveau, il est calorique. Une consommation excessive expose au surpoids et à l’obésité, facteurs de risque de nombreuses maladies chroniques (cancer, diabète, etc.). Il contribue également à la formation des caries quand l’hygiène bucco-dentaire est insuffisante.

Mieux vaut réserver ces boissons aux occasions exceptionnelles et, au quotidien, consommez plutôt de l’eau, au moins 1,5 l par jour1. C’est la seule boisson indispensable à votre organisme !

1 verre de boisson sucrée au maximum par jour 

C’est le seuil à ne pas dépasser1 afin de limiter les risques pour sa santé. Une consommation occasionnelle de ces boissons est recommandée.

100 g/jour
C’est la limite supérieure de consommation totale de sucre à ne pas dépasser (hors lactose et galactose) pour un adulte en bonne santé. Cette limite concerne à la fois les sucres naturellement présents dans les aliments ou les boissons mais aussi ceux qui ont été ajoutés2.

Vous pouvez retrouver la teneur en sucre contenue dans vos boissons ou aliments sur l’étiquette des valeurs nutritionnelles (voir taux de « glucides, dont sucres ») mais également dans la table de composition des aliments réalisée par l’ANSES (Agence nationale de Sécurité sanitaire alimentation environnement travail).

Zéro
La consommation d’un verre de jus de fruits ne doit pas être comptabilisée dans les cinq portions quotidiennes de fruits et légumes recommandées1 . Les jus de fruits, même pur jus, sont inclus dans les boissons sucrées.

30 %
Lorsqu’une boisson est dite « allégée en sucre », cela signifie qu’elle contient au minimum 30 % de sucre en moins qu’une boisson similaire1.

La mention « sans sucre ajouté » signifie que la boisson n’a aucun sucre additionnel dans ses ingrédients, mais qu’elle peut contenir du sucre à l’état naturel.

Ces boissons restent donc considérées comme des boissons sucrées.

Sources :
1 Programme national nutrition santé (PNNS).
2 Rapport de l’Anses. Actualisation des repères nutritionnels du PNNS : établissement de recommandations d’apport de sucres. Décembre 2016.