Quelles conséquences sur la carrière militaire ?

Quelles conséquences sur la carrière militaire ?

« Certains militaires redoutent les conséquences du stress post-traumatique sur leur carrière, explique docteur Claude Carnio. Ils peuvent sentir qu’ils vont mal et ne pas oser en parler de crainte d’être déconsidéré et dévalorisé. Or il faut savoir que, dans 90 % des cas, les états de SPT ne conduisent pas à une inaptitude aux opérations extérieures. » La plupart du temps, en effet, il ne s’agit que d’inaptitudes temporaires, qui se résoudront avec la prise en charge.

D’où l’importance de la parole et du traitement. Se taire pour pouvoir partir à nouveau expose à un risque de décompensation au cours d’un combat : c’est dangereux à la fois pour le militaire malade et pour ses camarades. L’objectif des médecins militaires n’est pas d’écarter la personne, mais bien de l’aider à récupérer toute son aptitude opérationnelle. Et puis, parfois, dans de très rares cas, quand les soins ne suffisent pas, la décision de quitter l’armée s’impose d’elle-même« Nous sommes aussi là pour accompagner les départs volontaires au niveau social, conclut le docteur Cario. Si c’est la seule solution, nous devons aider à ce que cela se passe le mieux possible. Si dès qu’il voit un treillis ou une arme le sujet se rappelle l’événement traumatisant, alors, effectivement, il vaut mieux qu’il change de métier. A contrario, pour d’autres, le maintien dans l’armée sera primordial, et nous faisons tout pour que le patient récupère 100 % de ses capacités. »

Pour plus d’infos : Ecoute Défense, 08 08 800 321.