Des risques bien établis pour les enfants

Que ce soit par volonté de stimuler leurs enfants ou parce qu’ils se sentent dépassés par un quotidien lourd à gérer, de plus en plus de parents les exposent aux écrans dès leur plus jeune âge.

Des risques bien établis pour les enfants

Très répandue, cette pratique peut toutefois nuire à leur développement :

  • - les enfants surexposés aux écrans dans les premières années de leur vie ont plus de risques que les autres de souffrir d’un retard de langage
  • - leur capacité d’attention et de concentration sont diminuées.
  • - ils sont davantage susceptibles d’adopter une attitude passive face au monde qui les entoure.
  • - à plus long terme7 , ils ont un risque accru de souffrir de surpoids, de manifester un moindre intérêt pour l’école et une moindre habileté au plan mathématique, de faire preuve d’une moindre autonomie, d’une moindre persévérance et d’une intégration sociale plus difficile, de souffrir de victimisation, d'isolement social et d’avoir un comportement violent et antisocial envers les autres élèves.

Enfin, de nombreuses études mettent en relation une forte exposition aux écrans et la survenue de certains troubles psychiques. Une enquête réalisée par le Public Health England8 (ministère de la Santé britannique) a ainsi montré que les enfants qui passaient trop de temps devant les écrans étaient moins heureux, plus anxieux et plus déprimés que les autres.

A quel moment faut-il s’inquiéter ? Le critère de temps passé n’étant pas un critère suffisant pour diagnostiquer un usage problématique des écrans, les parents de jeunes enfants doivent être attentifs à d’autres signes d’alerte : l’isolement, le repli sur soi, l’agressivité, la passivité, le retard de langage, l’anxiété, l’obsession des écrans avec, en parallèle, un désintérêt pour les autres activités…

7 - Selon une étude menée sur plusieurs années par l’équipe de Linda Pagani, professeur à l’Université de l’Ecole de psychoéducation de Montréal.
8 - Etude menée auprès de 42 000 jeunes (âgés de 8 à 15 ans).