Le rôle des parents

Sentiment de culpabilité, d’impuissance : les parents d’enfant atteint d’un trouble du comportement alimentaire (TCA) souffrent également et se sentent perdus face à une telle situation. Ils ont pourtant un rôle important dans la guérison« C’est un réconfort de sentir que l’on est soutenu », confie Marie, anorexique depuis près de quatorze ans, en voie de rétablissement.

Epuisés et angoissés, certains parents sont à fleur de peau et peuvent avoir une attitude impulsive« Un jour, dans un groupe de parole, une maman dont la fille est anorexique nous a raconté qu’elle ne supportait plus le comportement de son enfant, se rappelle Chantal Ruault, directrice d’Endat, et qu’elle avait parfois envie de lui mettre un entonnoir dans la bouche pour la nourrir… Pour qu’elle comprenne d’elle-même dans quelle situation sa fille se trouve, on lui a demandé de se mettre à sa place. » La fondatrice de l’association Endat poursuit : « Il ne faut pas dire à son enfant “Tu devrais faire ceci, tu devrais faire cela”, mais plutôt “Est-ce que tu peux faire ça ?” ». Car l’agressivité n’est pas une solution : au contraire, elle peut aggraver la maladie« C’est normal d’être inquiet, tient à rassurer Chantal Ruault. Il faut seulement trouver le juste milieu. »

Autre point primordial, le dialogue : il ne doit jamais être rompu. Mais, pour cela, il faut comprendre la maladie, oser la nommer, en consultant par exemple son médecin traitant ou des associations. Certaines d’entre elles, comme Endat, ont des groupes de parole où les parents trouvent soutien et conseils. Ces structures proposent également des « diagnostics éducatifs partagés ». En clair, « on reçoit une personne et on donne un avis, à savoir si elle souffre d’un problème de TCA ou non* », indique Chantal Ruault. C’est un moyen de conforter ou de rassurer les parents qui n’osent pas poser de questions à leur « petit protégé ». Il ne faut pas oublier que plus la prise en charge est précoce, plus le malade a de chances de s’en sortir rapidement.

* Après ce diagnostic éducatif, Endat, comme beaucoup d’associations, propose à la personne souffrant de TCA un programme personnalisé de soutien et de soins complémentaires à ceux des établissements de santé. Pour plus d’infos : Endat.org.