Les phases clés de la vie hormonale

Les phases clés de la vie hormonale

Certaines périodes charnières dans la vie d’une femme nécessitent une vigilance accrue au plan cardio-vasculaire :

  • Première contraception : la prise d’une contraception avec œstrogènes n’est pas anodine et nécessite certaines précautions, notamment la réalisation par le médecin d’un bilan préalable permettant d’identifier l’existence d’éventuels antécédents de pathologies cardio-vasculaires (en particulier des antécédents de phlébite, d’embolie pulmonaire, d’accident cardiaque avant 50 ans). De même, l’association du tabac avec les œstrogènes de synthèse étant risquée même en cas de tabagisme modéré, il sera indispensable d’envisager un moyen de contraception alternatif avec son médecin si le sevrage tabagique n’est pas possible.
  • Grossesse : parce qu’attendre un enfant impose au cœur de fonctionner en surrégime, il est indispensable de réaliser un dépistage des maladies cardio-vasculaires lors de la première grossesse. De même, il est essentiel de dépister le plus tôt possible une éventuelle hypertension artérielle (HTA), complication médicale la plus fréquente chez les femmes enceintes (5 à 10 % des grossesses)7. Prise en charge tardivement ou de façon insuffisante, l’HTA peut entraîner un certain nombre de complications pour la mère, pouvant parfois être mortelles (éclampsie [crises convulsives], troubles visuels...). Le diagnostic d’HTA impose par ailleurs une surveillance de long terme, même après la grossesse, pour limiter les risques de complications (HTA chronique, accident cardio-vasculaire…).
  • Ménopause : durant cette période, le risque cardio-vasculaire est accru pour deux raisons principales. D’abord, parce que la production des hormones œstrogène et progestérone par l’organisme diminue (et donc, avec elle, la protection hormonale dont bénéficiait la femme) mais également parce que la prévalence de certains facteurs de risque augmente (prise de poids, excès de mauvais cholestérol, diabète...). Pour gérer au mieux cette période sensible au plan cardio-vasculaire, il est donc recommandé pour les femmes ménopausées de surveiller régulièrement trois indicateurs clés que sont la pression artérielle, le taux de glycémie et le cholestérol et de s’astreindre à une bonne hygiène de vie (pas de tabac, alimentation équilibrée, activité physique régulière, gestion du stress…).

 

7 - Source : site ameli.fr.