La sédentarité plus mortelle que le tabac !

La sédentarité plus mortelle que le tabac !

Les faits sont là : il faut s’astreindre à une activité physique minimum pour ne pas mettre en péril sa propre santé. « En début de ce XXIe siècle, l’activité physique a tellement perdu de sa nécessité que les êtres humains ne se rendent plus compte de son importance pour la santé et le bien-être », constate l’OMS. Ainsi, la sédentarité, et notamment le fait de rester quotidiennement et longtemps en position assise, constitue un danger mortel : « La sédentarité tue plus que le tabac », explique le Professeur François Carré, cardiologue, médecin du sport et cofondateur de l’Observatoire de la sédentarité. C’est prouvé. Plus le temps journalier passé en position assise est élevé et plus courte est l’espérance de vie. »1

La sédentarité est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6%). Le manque d’activité physique constitue la cause principale de 21 à 25% des cancers du sein ou du côlon, de 27% des cas de diabète et de 30% des cas de cardiopathie ischémique2.

Une récente enquête du Ministère des Sports et de l’Inserm montre que si 84 % des 15/75 ans ont bien pratiqué une activité physique ou sportive (marche, natation, vélo, football, tennis, gymnastique, sports d’hiver et… jeux de boule) au cours de l’année écoulée, les temps d’exercice se situent en dessous des seuils entraînant de réels effets bénéfiques pour la santé.

Sources :
1 - Le Monde, Rester assis tue plus que le tabac, 24/01/2014
2 - OMS, Stratégie mondiale pour l'alimentation : l'exercice physique et la santé