La sexualité après 60 ans

Les phénomènes naturels liés à l’âge (fatigue, maladie) ont une influence durable sur la libido, le confort sexuel et la vie intime.

Cela ne veut toutefois pas dire que la sexualité disparaît totalement : elle évolue, pour devenir progressivement moins pulsionnelle et davantage axée sur la connexion affective.

Le désir, lié aux hormones et à l’état de santé physique et psychique, s’entretient et se cultive par la complicité, la tendresse et l’attention que l’on porte à l’autre.