A la retraite, comment préserver sa vie sociale ?

La fin de la vie active est loin d’être anodine, surtout chez les militaires, qui ne « partent » pas, mais sont « mis » à la retraite.

Pour Hélène Amiéva, chercheur en neurosciences à l’université de Bordeaux, la retraite « change la représentation sociale que l’on a de soi »Il faut retrouver le sentiment d’utilité et de valorisation qui était lié à l’activité professionnelle.