Seniors : comment se dépenser plus sans risques ?

Seniors : comment se dépenser plus sans risques ?

En matière d’activité physique comme dans beaucoup d’autres domaines, il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Ainsi, on peut commencer à pratiquer une activité physique à n’importe quel âge, à condition toutefois de le faire progressivement, sans chercher la performance.

L’activité physique, indispensable pour garder la forme et la santé 

  • Les recommandations actuelles

Il est recommandé aux personnes de plus de 65 ans de pratiquer, au minimum 5 jours par semaine :

- 30 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée.
- ou 15 minutes par jour d’activité physique d’intensité élevée.
- ou une combinaison des deux.

En complément, il est essentiel de pratiquer, au moins deux fois par semaine :

- des exercices de renforcement musculaire (ex. : monter des escaliers ou faire de la gymnastique).
- des exercices de souplesse (faire des travaux ménagers ou du yoga).
- des exercices d’équilibre (faire du vélo ou se tenir debout sur une jambe).

 

  • Activité physique : la promesse de vivre mieux et plus longtemps

Les personnes âgées actives auraient un plus faible taux de mortalité, toutes causes confondues, que celles qui sont sédentaires. L’activité physique est en effet le meilleur rempart contre le vieillissement et est source de nombreux bienfaits :

- une plus grande capacité cardiorespiratoire et musculaire.
- une diminution du risque de développer certaines pathologies (maladies cardiovasculaires, obésité, cancers, ostéoporose, arthrose…) ou d’avoir des complications (en cas de diabète notamment).
- un moindre risque de chute.
- de meilleures fonctions cognitives.
- une vie sociale plus riche.
- une autonomie conservée plus longtemps.
- une diminution du stress, de l’anxiété et des états dépressifs, etc.

Quels sports privilégier ?

Avec l’âge, on tendance à s’essouffler et à être moins souples. Il est donc essentiel de choisir des activités sportives qui permettront de travailler l’endurance et la souplesse comme la marche, le cyclisme (sur du plat), la natation, le yoga ou l’aquagym.

Les précautions à prendre

  • Vérifiez votre aptitude à la pratique sportive

Pour éviter de prendre des risques au plan cardiaque ou traumatologique, consultez en amont votre médecin généraliste qui évaluera votre état de santé général et détectera d’éventuelles douleurs pouvant gêner la pratique sportive.

  • Choisissez un sport adapté à votre condition physique

Consulter un médecin du sport peut être pertinent pour choisir l'activité la plus adaptée à vos possibilités. Quelle que soit l’activité que vous aurez choisie, restez raisonnable dans sa pratique et ne forcez surtout pas !

  • Ne vous découragez pas !

Vous ne parvenez pas à faire 30 minutes d’activité physique chaque jour ? Dites-vous que chaque minute d’activité est bénéfique à votre santé. Par ailleurs, adoptez une démarche progressive : commencez doucement (5 à 10 minutes par jour), puis augmentez progressivement la durée de vos séances. Enfin, multipliez les gestes au quotidien pour bouger plus sans trop le sentir : marchez, montez les escaliers, promenez votre chien, bricolez, jardinez…