La pression scolaire s’intensifie

La pression scolaire s’intensifie

Lorsqu’il entre en 6e, votre pré-ado découvre un établissement bien plus grand que celui qu’il fréquentait l’an passé, dans lequel il peut avoir du mal à s’orienter. Il doit aussi rapidement s’adapter à une organisation différente : un emploi du temps variable, de nouvelles matières, plusieurs professeurs, de nombreuses classes, des devoirs personnels plus importants. Le rythme n’a plus rien à voir avec celui de l’école primaire.

Le jeune collégien doit apprendre à être encore plus autonome. Pour un enfant de 11 ans, il y a de quoi être déstabilisé ! Les premiers temps, afin de le rassurer, vous pouvez l’aider à faire son sac pour le lendemain et vérifier ses devoirs. Il doit savoir qu’il peut compter sur vous, même si l’objectif est qu’il finisse par se débrouiller tout seul.

A cela s’ajoute la pression des résultats : les quatre premières années de l’enseignement secondaire sont décisives pour l’orientation de l’élève. Chaque classe est importante et l’enfant ne doit pas relâcher ses efforts.  

Pour le soutenir et l’accompagner, suivez sa scolarité de près : n’hésitez pas à poser des questions sur les cours et à ouvrir le débat sur les sujets étudiés.

Consultez régulièrement le carnet de correspondance et, si besoin, demandez à rencontrer le professeur principal pour faire le point. 

« Attention cependant à ne pas être trop exigeant vis-à-vis des notes, précise Stephan Valentin, psychologue, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence. Si les parents placent la barre trop haut par rapport aux capacités de l’enfant, celui-ci peut se décourager et perdre confiance en lui. »