Conserver l’équilibre alimentaire

Conserver l’équilibre alimentaire

Pour bien démarrer la journée, avoir la forme et maintenir une bonne concentration jusqu’au soir, pas de secret : la solution se trouve dans l’assiette.

A l’adolescence, les besoins énergétiques augmentent considérablement, et cette période de rébellion, d’opposition au modèle familial et d’affirmation de soi peut également passer par la nourriture : adeptes de junk food, la plupart des ados privilégient les kebabs, les frites et les hamburgers aux légumes. A l’inverse, certaines jeunes filles auront plutôt tendance à multiplier les régimes.

Rappelez à votre enfant les grands principes d’une alimentation équilibrée. Les repas doivent contenir suffisamment de glucides (pâtes, riz, légumineuses), essentiels à l’énergie. Les protéines, véritables carburants de l’organisme, sont également indispensables.

Le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande de donner de la viande, du poisson ou des œufs au repas de midi ou à celui du soir, en quantité inférieure à celle de l’accompagnement. Ce dernier se compose de féculents pour les glucides et de légumes pour les fibres et les vitamines antioxydantes A et C. N’oubliez pas les omégas 3 (huiles de colza et de noix, poissons gras comme le saumon) pour le développement neurologique. Au goûter, un fruit et un morceau de pain avec un ou deux carrés de chocolat suffisent.

Enfin, dans la mesure du possible, essayez de cuisiner vous-même et de maintenir le repas familial du soir. Cela permet d’éviter le grignotage de produits industriels (trop riches en mauvaises graisses et en sucres) devant la télé et favorise le dialogue et les échanges au sein de la famille.