Éviter l’inactivité physique

Les personnes ayant une activité physique insuffisante encourent des risques pour leur santé, d’où l’importance de prendre de bonnes habitudes dès le plus jeune âge. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2010, au niveau mondial, 81 % des adolescents de 11 à 17 ans ne satisfaisaient pas aux recommandations de l’OMS qui préconise de pratiquer une activité physique 60 minutes par jour, d’intensité modérée (marche, vélo, jeux de plein air…) à élevée (sports de compétition, aérobic…)1. Objectif principal : renforcer les muscles, les os et prévenir le surpoids.

Si les enfants et les adolescents constituent statistiquement la catégorie de population la plus active physiquement, il n’en demeure pas moins que la sédentarité, véritable fléau sanitaire, gagne toujours et encore du terrain. En cause, la puissante force d’attraction des écrans en tous genres (TV, ordinateur, consoles, mobiles, tablettes), devenus omniprésents au sein de la famille.

« En 40 ans, nos collégiens ont perdu environ 25 % de leur capacité physique, alerte le Professeur François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la Fédération Française de Cardiologie. C’est-à-dire qu’ils courent moins vite et moins longtemps… En 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 minutes, en 2013 pour cette même distance, il lui en faut 4. Quand on sait que l’endurance est l’un des meilleurs marqueurs d’une bonne santé cardio-vasculaire, il est temps de recommencer à bouger »2.

 

Le rôle des parents

Déplacements, tâches quotidiennes, activités de loisirs … le mode de vie de la famille s’il est sédentaire ou actif aura une influence décisive sur l’adoption par les enfants de saines habitudes de vie. Les parents ont donc un rôle important d’éducateur et peuvent montrer l’exemple au quotidien.

 

Comment favoriser l’activité physique de vos enfants ?

  • Montrez leur l’exemple en allant faire les courses à pieds plutôt qu’en voiture, en empruntant les escaliers au lieu de l’ascenseur ;
  • encouragez les à se rendre à l’école et à d’autres activités à pied ou à vélo ;
  • organisez des promenades ou des activités ludiques en famille ;
  • réduisez les activités sédentaires (télévision, ordinateur).

 

C’est également aux parents qu’il revient  de guider et accompagner leurs enfants dans leurs choix d’une pratique sportive individuelle ou collective, en fonction de leur âge et de leurs capacités et en tenant compte de leurs envies et aspirations.

 

Sources :
- Site de l’OMS : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs385/fr/ Consulté le 9 juin 2016.
- Site de l’OMS : http://www.who.int/dietphysicalactivity/childhood_parents/fr/ Consulté le 22 juin 2016.
- Site de la Fédération française de cardiologie : http://fedecardio.org/sites/default/files/pdf/2015-02-15_cp_parcours_du_coeur_scolairevf.pdf  Consulté le 9 juin 2016.