Quels sports pratiquer en cas d'affection longue durée (ALD) ?

Pratiquer une activité physique ou sportive est possible et bénéfique quand on est atteint d’une affection longue durée (ALD).

Quels sont les sports conseillés ? Quelle aide le sport peut-il apporter ? Réponses.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une maladie chronique est une affection qui évolue dans le temps, le plus souvent lentement. Trente d’entre elles figurent dans la liste des affections longue durée (ALD), dites « exonérantes », de l’Assurance maladie, car leur gravité et/ou leur caractère chronique nécessitent un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse. Les frais de santé qu’elles génèrent sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. Dans la liste, on trouve, par exemple, le diabète de type 1 et 2, l’insuffisance cardiaque sévère, le Sida (VIH), les accidents vasculaires cérébraux invalidants et les hépatites chroniques.

Le sport, un complément thérapeutique aux ALD

Pratiquer une activité physique régulière et modérée – au moins 2h30 par semaine selon l’OMS2 – est bénéfique pour la santé : amélioration de la musculature, des performances cardiorespiratoires et de la santé osseuse, réduction du risque d’hypertension, etc. C’est vrai aussi pour les personnes atteintes d’une affection longue durée. Pa exemple, en cas de diabète de type 2 (diabète de la maturité), faire du sport en parallèle du régime alimentaire aide à réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang). Les personnes qui ont une insuffisance cardiaque peuvent aussi pratiquer des exercices physiques réguliers s’ils sont encadrés et associés au traitement médicamenteux ainsi qu’à un régime peu salé.

Votre médecin peut vous prescrire une activité physique

Certains sports, comme la natation, la marche et le vélo, sont recommandés pour les patients épileptiques ou souffrant de maladies cardiaques. En revanche, la plongée ou les sports intensifs (marathon, boxe, etc.) leur sont interdits. C’est pourquoi les associations sportives réclament un certificat médical d’aptitude à la pratique du sport, que les médecins délivrent après consultation. Par ailleurs, ceux-ci peuvent également, depuis 2015, leur prescrire sur ordonnance une activité physique ou sportive.

Pour vous

Unéo prend en charge les frais de santé non liés à votre ALD

Quand on bénéficie d’une prise en charge à 100 % d’une ALD par la Sécurité sociale, le remboursement total des soins ne concerne que la pathologie en question. Les frais qui ne sont pas liés à l’ALD (dentaire, optique, médicaments hors ALD) font l’objet d’un remboursement de la Sécurité sociale dans les conditions habituelles de

prise en charge. Votre mutuelle Unéo complète, selon votre garantie, partiellement ou totalement les remboursements.