Cœur : les vrais risques

Cœur : les vrais risques

Avec 400 décès par jour (147 000 par an), les maladies cardiovasculaires sont, en France, la première cause de mortalité avant 65 ans. Des risques bien réels, principalement liés à une mauvaise hygiène de vie.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), à l’échelle de la planète les pathologies cardiovasculaires devraient occasionner en 2030 environ 23,4 millions de décès, contre 17,1 en 2004. Cette aggravation de la situation s’explique par l’augmentation des principaux facteurs de risque identifiés que sont le diabète, le tabagisme, l’excès de cholestérol (et plus particulièrement de LDL, le « mauvais » cholestérol), l’hypertension artérielle (HTA) et la sédentarité, en Europe comme ailleurs. Ces facteurs de risque, au lieu de simplement s’additionner, se potentialisent et peuvent mener rapidement et prématurément à l’infarctus, à l’accident vasculaire cérébral (AVC), à l’angine de poitrine…