Ode aux bienfaits de la sieste

Concilier travail et gestion du quotidien représente un nouveau défi. Nous vous expliquons comment la sieste est facteur d'énergie.

On distingue trois types de sieste :

  • La micro-sieste ou « sieste flash » (5 à 15 minutes) : pratiquée en position allongée ou assise, elle a un « effet rafraîchissant ». Pour se réveiller au bout de quelques minutes, il suffit de programmer son réveil ou de tenir des clés ou un stylo. Leur chute au début de la phase de sommeil profond provoquera le réveil. Le principal inconvénient de la micro-sieste est son effet limité dans le temps.
     
  • La sieste courte (20 à 30 minutes) prolonge pendant environ deux heures les performances physiques et mentales. Pratiquée en journée, elle est aussi réparatrice que plusieurs heures de sommeil la nuit, à condition de la pratiquer dans un endroit calme et sombre. Son principal inconvénient est lié à la période d’inertie qu’elle entraîne au réveil (10 à 30 minutes en cas de dette de sommeil). Pour la limiter, il est conseillé de boire un café noir avant la sieste. La caféine favorisera l’éveil et aidera à être opérationnel rapidement.
     
  • La sieste longue (60 à 90 minutes) est très efficace pour récupérer après une période de restriction ou de privation de sommeil. Si elle restaure les performances mentales sur une longue durée (jusqu’à 6 heures), elle entraîne une inertie importante au réveil (jusqu’à 45 minutes) et est déconseillée aux personnes souffrant de troubles du sommeil ou après 16 h.

 

Pour en savoir plus, consultez notre dépliant "La sieste".

 

Selon les circonstances et les consignes de confinement et en respectant les gestes barrières.

TÉLÉCHARGEMENTS

ENTRAIDE

Mercredi 14 octobre 2020