Vous êtes passé au prélèvement bancaire : et maintenant ?

Militaire en activité, vous avez effectué, avant le 25 mai, les démarches pour passer au prélèvement bancaire pour le paiement de votre cotisation ? Vous n’avez plus à vous soucier de ce changement décidé par le ministère des Armées et de la DGGN.  Questions-réponses pour bien comprendre comment cela va-t-il se dérouler maintenant.

Quand aura lieu le premier prélèvement sur mon compte bancaire ?

Vous serez précompté une dernière fois sur votre solde à la fin du mois de juin pour votre cotisation de juin. Vous serez ensuite prélevé sur votre compte bancaire le 5 juillet et, cette fois-ci, au titre de votre cotisation du mois de juillet. Les mois suivants, le prélèvement s’effectuera toujours en début de mois.

Le prélèvement bancaire a-t-il une incidence sur ma cotisation ?

Le montant de votre cotisation reste inchangé et la périodicité de prélèvement est celle choisie sur le mandat SEPA (mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle). Si vous êtes adhérent à une mutuelle d’accompagnement social (CNG, MNM, MAA), votre cotisation est prélevée semestriellement.

Vais-je continuer à percevoir mes remboursements normalement ?

Vous avez demandé le prélèvement de votre cotisation dans les temps. Vous évitez ainsi toute rupture dans votre protection et dans la gestion de votre contrat.

Que se passe-t-il si vous ne l’avez toujours pas fait ?

Après le 25 mai, c’est plus compliqué. En juillet, vous recevrez par voie postale un titre interbancaire de paiement (TIP), à renvoyer au plus vite, pour vous acquitter de vos cotisations de juillet, août et septembre. Afin d'éviter le renvoi d'un TIP tous les trois mois, passez au prélèvement bancaire en renvoyant, en même temps, votre mandat de prélèvement SEPA ou en remplissant le formulaire en ligne. Ce dernier permettra le prélèvement de votre cotisation directement sur votre compte bancaire et ce, à compter du 5 octobre.

Que se passe-t-il si vous ne faites rien ?

Vos cotisations ne seront pas à jour et vous vous exposerez à une rupture de vos garanties.