UNÉOPÔLE : première édition des Dialogues sécurité-défense

La première édition des Dialogues sécurité-défense s’est tenue le 9 octobre dernier au Muséum d’Histoire naturelle à Paris. De nombreuses personnalités du monde de la défense et de la sécurité ont pu échanger sur une vertu au cœur de l’engagement d’une communauté singulière : le courage.

Le courage a-t-il un prix » ? Tel était le thème de ce rendez-vous inédit qui ouvre un cycle de réflexions organisé conjointement par Unéo, la MGP, et GMF, membres d’UNÉOPÔLE. Pour le premier pôle mutualiste de protection sociale sécurité-défense, il s’agit ainsi d’explorer, de questionner des thématiques essentielles liées à la communauté sécurité-défense, en général, et, plus particulièrement, à sa protection.

Le courage est-il donné à tous ? La bravoure est-elle un fardeau ? Quelle reconnaissance la collectivité doit-elle aux héros ? Autant de questions auxquelles les intervenants, issus des forces de la sécurité et de la défense ou de la société civile, des femmes et des hommes de terrain, des responsables de haut niveau et acteurs européens, ont tenté d’apporter des réponses, après l’ouverture du colloque par le général Jean-François Furet-Coste, président d’Unéo et d’UNÉOPÔLE, aux côtés de Thierry Derez, président de GMF, et de Benoît Briatte, président de la MGP.

Animés par le journaliste Pierre Servent, les 250 participants à ce colloque ont pu appréhender le courage sous différents angles et apprécier sa place dans notre société, dont l’actualité nous rappelle chaque jour l’importance.

« Le courage a un prix, celui de s’oublier soi-même, de se transcender, de s’engager et de surmonter sa peur », conclut le général Jean-François Furet-Coste en donnant rendez-vous à la prochaine édition des Dialogues sécurité-défense.

Unéo remercie les intervenants qui ont accepté de participer à ce premier événement :

Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

Hervé Drévillon, directeur de la recherche du Service historique de la Défense

Amiral Loïc Finaz, directeur de l’École de Guerre

Colonel (ER) Michel Goya, historien et stratégiste

Médecin général des armées Maryline Gygax-Généro, directrice centrale du Service de santé des armées

Georges Malbrunot, grand reporter pour Le Figaro, spécialiste du Moyen-Orient

Général de corps d’armée (2S) Philippe Pontiès, ancien directeur du Service national et de la jeunesse et ancien président de la Commission armées-jeunesse

David Skuli, ancien directeur central de la Police aux frontières

Melanie Waters, directrice générale de l’association Help for Heroes

 

Retrouvez l’intégralité des interventions :