Mode d’emploi en cas d’hospitalisation

Vous devez vous faire hospitaliser dans le cadre d’une opération programmée ou imprévue. Prise en charge, choix de l’établissement, assistance à domicile… Unéo vous accompagne. Questions-réponses pour mieux comprendre.

Quelles sont les dépenses prises en charge par Unéo ?

L’Assurance maladie prend en charge 80 à 100 % des frais de séjour selon les actes. Quelle que soit votre garantie santé socle, Unéo couvre les coûts restants : par exemple, pour une opération chirurgicale remboursée à 80 % par la Sécurité sociale, votre Mutuelle prend en charge les 20 % de frais restants.

Aussi, selon votre garantie et la nature de l’hospitalisation, Unéo peut prendre en charge la chambre particulière (40 à 60 € par jour), le forfait journalier, les frais de télévision (6 euros par jour), les dépassements d’honoraires¹ ainsi que les frais d’accompagnant pour un enfant de moins de 16 ans (20 ans si votre enfant est en situation de handicap).

Que se passe-t-il si je dois être hospitalisé en urgence ?

En termes de facturation et de prise en charge, cela ne change rien par rapport à, l’hospitalisation programmée ! Votre carte Vitale et votre carte de tiers payant Unéo vous seront demandées.

Si vous sortez des urgences après une simple prise en charge médicale, vous réglez le ticket modérateur, c’est-à-dire le reste à charge, et vous adressez la facture détaillée et acquittée à Unéo pour remboursement. Si vous êtes hospitalisé, la prise en charge des frais médicaux se fera de la même façon que si l’hospitalisation avait été programmée.

Dans le cas où vous êtes hospitalisé et/ou immobilisé à domicile pendant plusieurs jours, les garanties santé socle Unéo intègrent des services d’assistance, tels que l’intervention d’une aide-ménagère, la garde des enfants, le déplacement d’un proche, un dispositif de téléassistance et la garde d’un animal domestique².

Quelles démarches effectuer auprès d’Unéo ?

1 La demande de prise en charge

Comme indiqué sur votre carte de tiers payant, l’hôpital ou la clinique dans lequel vous êtes hospitalisé doit adresser la demande de prise en charge à iSanté, notre opérateur de tiers payant. Dans le cas où l’établissement refuse de s’en occuper, vous pouvez faire la demande vous-même. Il suffit de vous adresser au « service conventionnement et devis » d’Unéo. Vous lui envoyez la demande de prise en charge qui mentionne le code de l’acte (CCAM/NGAP), la base de remboursement de la Sécurité sociale et les dépassements d’honoraires.

 

2 La validation de la prise en charge

L’hôpital ou la clinique reçoit la validation de la prise en charge par iSanté et est remboursé pour les frais couverts par votre garantie santé Unéo. Si c’est vous qui avez fait la demande de prise en charge à iSanté, vous recevez la confirmation et vous êtes remboursé.

 

3 Le paiement de votre reste à charge

Vous ne réglez que les actes non remboursés par l’Assurance maladie et Unéo ainsi que les dépassements non pris en charge par la Mutuelle (dépassement d’honoraires, chambre particulière). À noter : si vous vous faites opérer dans une clinique privée non conventionnée, l’Assurance maladie ne délivre aucune prise en charge. Vous devez donc faire l’avance de tous les frais. Vous serez remboursé de vos frais de séjour et des honoraires médicaux après l’opération sur présentation d’une facture détaillée et acquittée

(1) À hauteur de 70 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) pour les médecins (obstétricien, chirurgien, anesthésiste...) ayant adhéré au contrat d’accès aux soins (CAS), et de 50 % de la BRSS pour les médecins (obstétricien, chirurgien, anesthésiste...) non-adhérents.
(2) Dans les conditions et limites définies dans la notice d’information d’IMA Assurances.