image description
Santé & Prévoyance

Jeune engagé : 4 étapes simples pour protéger votre santé

Vous venez de vous engager dans les forces armées ? Pour protéger votre santé et bénéficier d’une protection sociale adaptée, vous devez accomplir quelques démarches simples mais essentielles. Marche à suivre !

1. Demandez votre inscription à la CNMSS
Pour être affilié à la Caisse nationale militaire de sécurité sociale (CNMSS), il vous suffit de transmettre votre numéro de Sécurité sociale à votre commandement dès votre engagement.
  • Où le trouver ? Attribué à vos 16 ans, ce numéro à 13 chiffres est inscrit sur votre carte Vitale et votre attestation de droits.
  • Et après ? Une fois votre numéro de Sécurité sociale transmis, l’autorité militaire demande votre affiliation à la CNMSS. Vous n’avez donc aucune démarche à accomplir.
2. Souscrivez une protection sociale complémentaire
La CNMSS rembourse une partie de vos frais de santé, de 30 % à 70 % en fonction de l’acte. En plus de cette prise en charge, il est conseillé de choisir une protection sociale complémentaire. En santé pour :
  • être remboursé jusqu’à 100 % sur certains actes médicaux et médicaments prescrits ;
  • être remboursé partiellement ou complètement sur des frais de santé souvent onéreux (dépenses en soins dentaires, ophtalmologiques, etc.).
En prévoyance pour :
  • protéger les risques liés à votre métier de militaire et faire face sereinement aux imprévus.
3. Choisissez un médecin traitant
En dehors de vos visites aux services de santé des armées (SSA), il est important de déclarer un médecin traitant. Si ce n’est pas déjà fait, n’attendez plus pour le choisir afin d’être mieux remboursé pour vos soins et consultations.
  • En passant par votre médecin traitant, vous serez remboursé à 70 %.
  • Si vous ne déclarez pas de médecin traitant, ou que vous consultez un autre médecin (à l’exception des gynécologues, dentistes, ophtalmologistes, psychiatres et stomatologues que vous pouvez consulter librement), vous ne serez remboursé que de 30 %.
Pour déclarer votre médecin traitant, vous avez deux possibilités : Caisse nationale militaire de sécurité sociale 247 avenue Jacques Cartier 83090 TOULON CEDEX 9 FRANCE Vous êtes libre de changer de médecin traitant à tout moment, sans condition, sans délai et sans justification de votre part.
4. Mettez à jour votre carte Vitale
À chaque changement de situation professionnelle, votre carte Vitale doit être mise à jour pour garantir le remboursement automatique de vos soins. Vous devez donc déclarer votre nouveau statut de militaire en activité. Votre carte Vitale peut être mise à jour :
  • dans tous les points d’accueil de la CNMSS  ;
  • dans les pharmacies équipées d’un dispositif de mise à jour à distance ;
  • dans tous les hôpitaux.

Milipass, la protection des jeunes engagés

La protection référencée par le ministère des Armées pour votre santé et votre avenir :
  • En santé, elle prévoit des remboursements adaptés à vos besoins, votre situation et votre âge (panoramique dentaire avant un départ en mission, prise en charge d’une opération de chirurgie réfractive des yeux, séances d’ostéopathie, etc.).
  • En prévoyance, vous bénéficiez d’un capital en cas d’inaptitude à servir, d’invalidité ou de décès, à la suite d’une maladie ou d‘un accident survenu en mission, en service ou dans la vie de tous les jours.
En savoir plus sur Milipass.

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi