image description
Qualité de vie & Sports

Apprenez à gérer votre stress en 3 exercices

Avec une respiration adaptée, l’oxygénation du cerveau augmente, le rythme cardiaque ralentit et certains muscles de l’estomac se détendent. Des techniques élaborées par l’Unité de neurophysiologie du stress de l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) aident à réguler le stress. A pratiquer au quotidien !

La respiration relaxante

Un exercice à réaliser chez vous le soir :

  • Bouche fermée, inspirez par le nez en gonflant le ventre.
  • Toujours bouche fermée, gardez l’air pendant 3 à 10 secondes.
  • Expirez par la bouche en rentrant le ventre.
  • Bouche fermée, maintenez les poumons vides pendant 3 à 10 secondes.

La respiration « 4 6 8 »

Un exercice utile en cas d’émotion forte :

  • Inspirez 4 secondes.
  • Retenez votre respiration 6 secondes.
  • Expirez durant 8 secondes.

La respiration profonde

Si vous vous sentez stressé, répétez cette exercice une vingtaine de fois :
  • Installé dans une position confortable, concentrez-vous sur votre respiration : l’air qui circule, le mouvement de votre poitrine et de votre ventre.
  • Posez une main sur la poitrine et une sur le ventre.
  • Inspirez lentement et profondément.
  • Expirez lentement en chassant tout l’air présent dans les poumons.
POURQUOI STRESSE-T-ON ?
  • C’est une réponse normale, instinctive de notre organisme qui permet d’affronter des situations inhabituelles, qu’elles soient positives, comme un mariage, ou négatives, comme une agression.
  • Ce stress dit « aigu » disparaît généralement à la fin des circonstances qui l’ont causé et sera sans effet néfaste sur l’organisme.
  • En revanche, si la situation de stress se répète ou perdure, le stress devient chronique et peut être nocif pour la santé.

Bon à savoir : l’activité physique, le yoga, la relaxation et la méditation sont des armes antistress efficaces.

LES 3 PHASES DU STRESS
  • L’alarme, avec mobilisation très rapide de l’organisme : l’adrénaline produite libère de l’énergie (sucre) et augmente le rythme cardiaque, la tension artérielle et la température, pour préparer le corps à fuir ou à combattre.
  • La résistance, avec adaptation de l’organisme à la situation stressante : le cortisol produit permet de maintenir la production d’énergie pour pouvoir agir dans la durée et résister à la situation.
  • La récupération, qui permet à l’organisme de retourner à un état de fonctionnement normal. Si cette troisième phase est insuffisante ou impossible, l’épuisement survient. Dans cet état de stress chronique, les réserves et les défenses de l’organisme s’épuisent, avec des risques pour la santé.

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi