image description
Vie connectée

Numérisation des services : halte aux idées reçues !

L’administration est loin d’être aussi archaïque et bureaucratique que ce que l’on dit d’elle. De plus en plus de services facilitent et accélèrent les démarches grâce au digital. Nos réponses pour vous aider à démêler le vrai du faux.

1. La France est en retard en matière de services digitaux

  • VRAI… mais elle progresse.

En 2018, l’Hexagone ne se classait qu’à la 20e place mondiale en matière de maturité numérique, selon une étude réalisée sur la base du Digital Evolution Index (DEI). Toutefois, notre pays ne devrait pas tarder à rattraper ses voisins du nord de l’Europe, grâce aux nombreux chantiers de transformation lancés par le gouvernement. Parmi eux, le lancement en 2018 de la plateforme www.demarches-simplifiees.fr, qui entend centraliser et dématérialiser toutes les démarches administratives des Français. La télé-administration permet aux usagers de gagner du temps, en leur évitant de remplir des formulaires papier ou de se déplacer inutilement.

2. Les Français utilisent largement les services en ligne proposé

  • VRAI

Les deux-tiers de nos concitoyens utilisent les services de télé-administration, selon le baromètre numérique 2018 du ministère de l’Économie. C’est la preuve que les Français se sont véritablement emparés du digital pour leurs démarches administratives et fiscales. En 2017, 90 % des utilisateurs se déclaraient d’ailleurs satisfaits de ce service.

Si la déclaration des impôts reste la démarche la plus effectuée en ligne, beaucoup d’autres sont désormais également digitalisées : changement d’adresse, inscription sur les listes électorales, demande d’immatriculation d’un véhicule, etc.

3. Les seuls services publics à se digitaliser sont administratifs

  • FAUX

En France, le secteur de la santé a été pionnier en matière de transformation numérique. D’abord, avec la carte Vitale, créée il y a plus de 20 ans, puis avec une série de nouveaux services digitaux. Depuis novembre 2018, par exemple, le dossier médical partagé (DMP) permet à tous de créer en ligne son propre carnet de santé numérique. Objectif : conserver et sécuriser toutes les informations de santé (ordonnances, résultats d’examens, etc.). Grâce au digital, il est aussi possible de procéder à la demande d’une carte de tiers payant en quelques clics. En matière de digitalisation des services de santé, les mutuelles et assurances sont elles aussi à la pointe.

4. Le ministère des Armées propose des services en ligne aux militaires

  • VRAI
Depuis 2014, les militaires peuvent en effet s’abonner au service AIDDA pour recevoir automatiquement leur bulletin mensuel de solde par email. Il devient ainsi facilement archivable, transférable et imprimable. Le plan de transformation numérique du ministère devrait conduire, d’ici 2022, au développement de nouveaux services en ligne.
LE SAVIEZ-VOUS ?
Si Unéo a choisi de digitaliser certains de ses services, c’est pour mieux se concentrer sur la relation avec les adhérents et leurs situations spécifiques. Votre espace personnel et l’application mobile Unéo’quotidien vous permettent de demander le remboursement de vos frais de santé en ligne à tout moment, de repérer les professionnels de santé les plus proches de chez vous grâce à la géolocalisation et de télécharger votre carte de tiers payant.

5. Les jeunes et les citadins sont les seuls à utiliser les services en ligne

  • FAUX

En 2018, plus du tiers des Français de plus de 70 ans avaient accompli au moins une démarche administrative en ligne dans l’année, soit deux fois plus que 4 ans auparavant. C’est également le cas de 58 % des 60-69 ans. Par ailleurs, le baromètre numérique 2018 ne montre aucune différence entre l’usage numérique des habitants des communes rurales et celui des citadins vivant dans des villes de province de plus de 100 000 habitants.

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi