image description
Défense & Sécurité

Les civils de la Défense : la force discrète

Les civils de la Défense jouent un rôle essentiel au sein des différentes composantes du ministère des Armées. Par leurs compétences et leur engagement, ils constituent un appui indispensable à l’opérationnalité des forces armées.

Des civils au cœur des armées

Avec 27,5 % des effectifs, et plus de 65 000 personnes, les civils de la Défense tiennent une grande place au sein des forces armées. La France se caractérise d’ailleurs par un ratio civils-militaires très haut par rapport à ses voisins européens. Chaque année, environ 4 000 postes sont ouverts dans tous les domaines, dans tous les métiers, partout en France. Leurs qualités et compétences civiles sont un atout majeur, apportant des talents variés et précieux.

Des compétences précieuses

On retrouve les civils dans tous les services du ministère des Armées sur des postes très divers : directeurs d’administration, linguistes, informaticiens, techniciens ou encore assistants sociaux… Ces hommes et ces femmes constituent un appui indispensable à l’opérationnalité des forces armées.

Au-delà de leur savoir-faire, le Ministère s’assure d’engager des individus qui ont à cœur les mêmes valeurs que leurs collègues portant l’uniforme. Cette politique de recrutement commence au plus tôt, par l’embauche régulière d’apprentis. Ces jeunes débutent ainsi leur carrière professionnelle dans un environnement dédié au service d’autrui et à la Nation.

CHIFFRE CLÉS
  • 2,75 % de civils dans la Gendarmerie nationale
  • 4,5 % de civils dans la Marine nationale
  • 8,4 % de civils dans l’armée de l’Air1
  • 13,4 % de civils dans l’armée de Terre
  • 73,7 % de civils dans les services et directions interarmées2

Avec des effectifs en progression, on retrouve notamment une majorité de civils dans les secteurs de l’administration et de la santé. Le ministère des Armées est par ailleurs toujours à la recherche de profils aux compétences rares et précieuses : les plus recherchés concernent principalement les domaines techniques, comme le renseignement et la cybersécurité. Ces deux secteurs constituent un enjeu majeur pour la défense de notre pays.

Une même motivation : servir la Nation

Tous les sondages menés par la direction des ressources humaines du ministère des Armées le montrent : les civils n’arrivent pas à la Défense par hasard. Une très grande majorité d’entre eux se dit motivée par l’envie de servir et de protéger la Nation. D’autres ne sont pas inconnus des forces armées puisque l’on retrouve naturellement d’anciens militaires d’active parmi les civils de la Défense.

Ils sont nombreux à se sentir directement imprégnés par la culture des différentes forces armées auxquelles ils sont affectés. Leur présence dans les rangs, lors des prises d’armes, en est la parfaite illustration. De nombreux civils de la Défense rejoignent également la Garde nationale. Ces personnes donnent de leur temps à la France au-delà de leur travail quotidien.

Des postes réservés à la reconversion

Le ministère des Armées réserve chaque année des postes pour les militaires qui souhaitent se reconvertir lorsqu’ils quittent l’armée et qui sont notamment destinés aux blessés de guerre. Des emplois sont également proposés aux conjoints de militaires.

Du fait des spécificités de leurs métiers respectifs et du secteur dans lequel ils l’exercent, les civils de la Défense bénéficient du même cadre de solidarité que les militaires d’active.

Les civils de la Défense protégés comme les militaires

Les civils de la Défense constituent un maillon-clé de nos forces armées. En tant que membres actifs de la communauté défense, Unéo les accompagne et les protège avec le même niveau d’attention que les militaires. Depuis le 1er janvier 2018, les garanties santé et prévoyance d’Unéo-Engagement sont référencées par le ministère des Armées pour le personnel civil comme pour les militaires. À ce titre, ils peuvent bénéficier des mêmes avantages. Unéo leur propose également d’autres garanties santé et prévoyance afin de renforcer cette protection. Unéo-Ciblage, par exemple, renforce leur protection en optique et en dentaire, et apportent un soutien financier pour les aider à maintenir leur niveau de vie en cas d’invalidité ou de décès.

Notes
(1) – Dont SIAé
(2) – SCA, SSA, DGA, SGA (dont DICoD), DIRISI, SEA, SIMu, OIAS, DRM, DRSD, DGSE, DPID, DGSIC et EMA (partie centrale)

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi