image description
Qualité de vie & Sports

Déconfinement : comment le vivre au mieux ?

Après deux mois de confinement, une nouvelle étape a été franchie le 11 mai. Si certains se sont réjouis de retrouver une forme de liberté, d’autres redoutent encore aujourd’hui ce retour à la vie sociale qui les oblige à quitter leur cocon. Quelques conseils peuvent aider à surmonter ces craintes.

Comment surmonter sa peur des autres ?

Parce que le virus est toujours là, le retour dans l’espace public peut provoquer de l’inquiétude ou réveiller certaines angoisses : peur d’être contaminé, résurgence de certaines phobies (agoraphobie1, anthropophobie2, blemmophobie3, etc.).

Le meilleur moyen de limiter ces appréhensions est de sortir du confinement de façon progressive et d’éviter les situations dans lesquelles on pourrait se sentir vulnérable :

  • privilégier dans la mesure du possible les déplacements à pied, à vélo ou en voiture plutôt que les transports en commun ;
  • faire appel à la livraison à domicile ou sortir aux heures creuses pour faire ses courses ;
  • opter pour des retrouvailles en petit comité pour renouer avec ses proches ;
  • appliquer scrupuleusement les gestes barrières dans l’espace public ;
  • apaiser ses angoisses en évitant la surinformation qui peut être anxiogène et pratiquer, par exemple, la méditation ;
  • enfin, en cas de besoin, appeler la cellule d’aide psychologique mise en place dans le cadre de la pandémie : numéro vert 0800 130 000 (appel gratuit, 7 j/7 24 h/24)

Comment reprendre le chemin du travail en toute sérénité ?

Pour un grand nombre d’entre nous, le déconfinement signifie le retour « physique » au travail, ce qui implique la nécessité de se réadapter à un contexte professionnel auquel on n’est plus habitué : travail en équipe, dans un environnement plus exposé que son domicile. Mais la sortie du confinement peut aussi être une opportunité sur le plan professionnel permettant de repenser sa façon de travailler et d’envisager avec sa hiérarchie certains aménagements : maintien du télétravail, formation, travail à mi-temps, etc.

Comment retrouver un équilibre de vie ?

Retrouver un équilibre après deux mois de confinement impose de faire un travail de deuil : avoir conscience que la vie d’aujourd’hui ne sera pas exactement la même que celle d’avant le confinement et l’accepter.

Par ailleurs, alors que nos repères ont été profondément bouleversés pendant ces deux mois, il est essentiel de se fixer un cadre, de retrouver une certaine stabilité. Parce que le confinement a généré des frustrations, le retour à la vie « normale » peut provoquer chez certaines personnes des comportements excessifs pour compenser : sorties, achats, fêtes, etc.  De même, le confinement a pu favoriser une surconsommation d’alcool, de tabac, de psychotropes ou d’écrans.

Pour éviter que ces excès ne s’inscrivent dans la durée, il est nécessaire de s’auto-réguler et de renouer au plus vite avec un mode de vie sain : s’imposer des limites (alcool, tabac, écrans, etc., se coucher et se lever à heures fixes, manger équilibré… Et ne pas hésiter si besoin à faire appel à un professionnel de santé pour vous accompagner et vous aider à trouver des solutions (médecin traitant, psychologue, addictologue, etc.).

Enfin, rien de mieux que de voir le déconfinement comme un nouveau départ pour bien le vivre. Profitez de cette liberté retrouvée pour avancer, vous lancer dans de nouveaux projets (déménager, changer de travail, commencer un nouveau sport, s’impliquer dans une association, etc).

Notes
(1) – Anxiété liée à des endroits ou des situations d’où il pourrait être difficile de s’échapper en cas de nécessité.
(2) – Phobie des relations interpersonnelles.
(3) – Peur intense et irraisonnée du regard des autres

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi