image description
Qualité de vie & Sports

Addiction aux jeux vidéo : comment repérer les signaux d’alerte ?

L’addiction aux jeux vidéo est reconnue comme trouble mental par l’Organisation mondiale de la santé depuis 2018, comme l’est celle à l’alcool ou aux drogues. Mais quand doit-on vraiment s’inquiéter ?

Jouer devient la priorité

Jouer prend le pas sur les autres activités et centres d’intérêt, au détriment du reste de la vie personnelle, familiale, sociale, éducative ou professionnelle. Le sommeil et l’alimentation peuvent aussi en pâtir.

Un besoin juste irrépressible

Les séquences de jeu sont plus difficilement contrôlées, il devient impossible de gérer ou de réduire le temps qui y est consacré. Les moments « sans » disparaissent peu à peu.

Un impact négatif… mais pas de changement

Cercle vicieux, les conséquences négatives de l’excès (disputes, isolement, difficultés professionnelles ou scolaires) intensifient le besoin de jouer pour combler le malaise du joueur vis-à-vis des autres.

Des symptômes dits « de sevrage »

Quand il ne peut pas jouer, « l’accro » au jeu présente de l’irritabilité, de l’anxiété ou de l’agressivité. Ces comportements doivent durer depuis au moins 12 mois sans amélioration pour parler d’addiction. Votre médecin traitant pourra vous orienter vers une structure adaptée à une prise en charge.

Donnez-nous votre avis

Vous aimerez aussi